l\'indigné

Dans ‘Les Vivants et les Morts’, tout sonne vrai, jusque dans les détails

 

Les vivants et les morts ( revoir la série sur ARTE TV 48 min)

1. L'inondation
À Raussel, petite ville du Nord, la Doucile déborde après trois jours de pluies incessantes, inondant la KOS, l'usine où travaillent Rudi et Dallas, un jeune couple avec un enfant d'un an. Aussitôt, Rudi rejoint Lorquin, son chef d'équipe à la maintenance, pour mettre les machines à l'abri et assurer le redémarrage de l'usine après la crue. Les hommes de Lorquin parviennent à sauver ce qui peut l'être mais l'effondrement d'une passerelle fait chuter mortellement Willer, l'un de leurs collègues. Trois semaines plus tard, dans une ambiance tendue, la KOS redémarre. Chez ses parents, Dallas apprend par son frère Franck, qui sort avec Gisèle, la fille aînée du DRH, que celui-ci, Format, a été appelé au siège de la holding. Là, Hoffmann, le grand patron, lui réclame un plan de licenciement de cent employés. Se faisant fort de convaincre les syndicats, Format défend une option de cinquante-neuf départs, assortis d'un renoncement au treizième mois.

(France, 2010, 48mn)
ARTE F


Date de première diffusion : Aujourd'hui, 20h38

Date(s) de rediffusion : Mardi, 15 mai 2012, 14h35

 

Accueil >Télévision >Xavier Mathieu : “Dans ‘Les Vivants et les Morts’, tout sonne vrai, jusque dans les détails” cf Forum Planete Attitude

Xavier Mathieu : “Dans ‘Les Vivants et les Morts’, tout sonne vrai, jusque dans les détails”

Témoignage | Si le côté romanesque de la série de Gérard Mordillat l’a d’abord troublé, Xavier Mathieu, délégué CGT des “Contis” (Continental), a rapidement changé d’avis. Et rend un vibrant hommage au réalisateur pour,finalement…, avoir su montrer un conflit social depuis le cœur des hommes et des femmes qui le vivent dans leur intimité. Mais aussi, bien sûr, pour son extrême réalisme, qui fait écho à sa propre histoire. Une histoire qui rebondit ces jours-ci.

Le 14/10/2010 à 00h00
Propos recueillis par Olivier Milot

MAXPPP

Xavier Mathieu était délégué CGT à l’usine Continental de Clairoix. Quand la direction allemande a décidé la fermeture de l’usine en mars 2009, il a pris en main la révolte des « Contis » et, après des mois d’une lutte collective acharnée, a contraint direction et pouvoirs publics à un accord beaucoup plus favorable aux 1 120 salariés que celui prévu à l’origine. Comme Maurad Rabhi, Laurence Dumont, Jean-Claude Boudet ou les ouvrières de Lejaby, il a accepté de regarder “Les Vivants et les Morts” (derniers episodes mercredi soir sur France 2) et de nous livrer son regard sur une des rares fictions à avoir investi le champ de la réalité sociale.

Entre le moment où nous avons réalisé cette interview et sa diffusion sur le site, Xavier Mathieu s’est à nouveau retrouvé sous les feux de l’actualité en raison d’une décision pour le moins scandaleuse du ministre du Travail, Eric Woerth. Son ministère avait été saisi par plusieurs salariés protégés (représentants du personnel ou représentants syndicaux) de Continental d’une demande d’annulation de la décision par laquelle l’inspectrice du travail autorisait leur licenciement pour motif économique. Dans une lettre datée du 5 octobre, Eric Woerth leur donne raison et annonce refuser leur licenciement au motif que « l’employeur ne démontrait pas avoir recherché le reclassement aux meilleures conditions possibles des intéressés au sein du groupe ». Seul un licenciement est accepté par le ministre : celui de Xavier Mathieu. Motif invoqué : il n’aurait pas donné suite à une proposition de reclassement sur le site de Sarreguemines qui lui a été faite le 9 septembre 2010. « Il ne faut pas y voir une quelconque discrimination à son égard », affirme sans rire le directeur général du Travail, Jean-Denis Combrexelle dans Le Parisien du 13 octobre. Difficile à avaler. Le 22 septembre, soit quinze jours avant que la décision ne soit rendue public, Xavier Mathieu a rencontré le même Jean-Denis Combrexelle, qu’il a informé devant témoins de son intention d’accepter la proposition de reclassement qui lui était faite. Trois jours plus tard, il a envoyé une lettre en ce sens en recommandé avec accusé de réception à la direction de Continental et a reçu hier un courier le convoquant à un entretien pour ce poste.

 

 

 

 



10/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres